Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

12/04/2014

La démocration selon Jean-Luc Chapon...

L'ordre du jour du Conseil Municipal du Mercredi 9 avril dernier avait, entre autres, à traiter de la répartition des élus dans les commissions et délégations établies par la majorité en place. L'opposition, pourtant composée de 3 groupes, ne disposait pour chaque commissions que de 2 places, voire une seule pour 2 délégations (C.C.A.S et P.L.U) ... Demande a donc été faite d'obtenir une place supplémentaire pour l'opposition, ce qui n'empêchait en rien la majorité de conserver le même nombre de postes; et nous n'étions même pas gourmands puisque nous ne demandions cette place supplémentaire seulement pour 4 commissions sur les 14 proposées, et pour 2 délégations sur les 6 proposées. Cette demande a pourtant été refusée par le maire, sans appel ! 1 groupe d’opposition sur les 3 n'est donc systématiquement jamais représenté dans chacune de ces commissions. L'article L. 2121-22 du Code des Général des Collectivités Territoriales précise pourtant que:
"Dans les communes de plus de 1 000 habitants, la composition des différentes commissions, y compris les commissions d'appel d'offres et les bureaux d'adjudications, doit respecter le principe de la représentation proportionnelle pour permettre l'expression pluraliste des élus au sein de l'assemblée communale."

Nous avions également demandé un suppléant pour chaque commission; nous ne sommes en effet que 6 élus d'opposition, tous des actifs, et il n'est donc pas évident de toujours pouvoir se libérer pour assister aux réunions des différentes commissions et délégations...nous vous laissons deviner la réponse...

Quel était le sens du discours de Mme Rougier, à très juste titre d'ailleurs, lors de la mise en place du Conseil Municipal le samedi 29 mars ? Qu'elle espérait un travail collectif apaisé et non partisan, dans le sens de l'intérêt général ?
Cela ne passe apparemment pas par le respect du principe de démocratie, et encore moins du principe de démocratie participative chez M. Chapon... La place laissée à l'opposition est totalement insignifiante, aucune considération ni des électeurs qui ont apporté leur soutien et leur confiance à ces listes, ni aucune considération pour les apports que les personnalités dites "de la minorité" peuvent avoir en termes de pertinence.
Nous avons choisi de notre côté de ne pas nous abstenir sur ce vote, et de montrer notre détermination à continuer à travailler, pour notre part, dans le sens de l'intérêt général. Mais nous ne resterons pas indéfiniment à attendre le bon vouloir de M. Chapon, sans faire de vague... Nous espérons un sursaut de réalisme de sa part, cette petite volonté d’apaisement et de respect qui très certainement serait profitable à tous, et surtout aux uzétiens...

À bon entendeur...

P.S: dans le même esprit concernant la représentativité des élus d'opposition et de leur considération, allez jeter un œil sur le site de la mairie, et regardez si tous ont le même traitement de faveur...il ne semble pas primordial pour le maire en place de présenter tous ses conseillers municipaux de manière équitable et complète...

 

07:27 Publié dans Politique | Lien permanent | Commentaires (1) |  Facebook | |

Commentaires

Un petit rappel dans la presse de cet article 2121-22 et du commentaire ci-dessus me parait judicieux (il ne faut rien laisser passer).

Écrit par : Dominique CLARET | 15/04/2014

Répondre à ce commentaire

Écrire un commentaire