Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

17/04/2014

Élections communautaires du lundi 14 avril dernier...encore un bel exercice de démocratie !

  Quelques rétablissements des faits suite au bel article sur l'élection communautaire à la gloire de M. Chapon sur son blog Uzès de plus belle.

J'étais effectivement candidate à la présidence de  la Communauté de Communes Pays d'Uzès, ce qui demandait d'ailleurs un certain courage quand on sait à quel point les votes étaient verrouillés et déjà acquis. J'en veux pour preuve le résultat des votes, qui à une voix près en ma faveur, était celui que nous avions prévu.

Cette candidature était porté par un groupe de conseillers communautaires, composé d'anciens et de nouveaux élus, rassemblés autour d'un projet et d'une alternative à la gouvernance du président sortant.

J'ai effectivement lu un texte, co-écrit à plusieurs mains, dont les miennes, n'en déplaise à M. Chapon, dans un véritable travail d'équipe (texte complet que vous pouvez retrouver au bas de cet article).
Mais peut-être M. Chapon ne sait-il pas ce qu'est un travail d'équipe, la co-rédaction d'un projet et d'un programme porté par des hommes et des femmes engagés, portant avant tout des convictions qu'ils désirent mettre au service d'un territoire ? Ce texte a mis en valeur les différents projets des communes composant ce groupe, projets qui étaient les axes principaux de nos programmes concernant l'intercommunalité lors des élections municipales et intercommunales de mars 2014. Vous pouvez d'ailleurs y retrouver les grandes lignes du projet d'Ensemble pour Uzès: Pôle Éco-habitat, inscription au projet européen LEADER, régie publique des cantines en circuit court et bio, relance de l'étude sur la piscine intercommunale, suivi du dossier de restructuration du Lycée, compétence culture transférée à l'intercommunalité, connexion numérique, rôle de la police municipale, défense des services publics, gestion rigoureuse du budget etc.

Je n'ai effectivement pas assisté à tous les conseils communautaires lors de cette dernière année, mais il suffit de peu pour pouvoir constater comment étaient gérés les sujets concernant le territoire Pays d'Uzès, et nous avions tout à fait pesé nos mots en affirmant que le Conseil Communautaire n'était qu'une anti-chambre d'enregistrement de décisions prises entre quelques personnes. J'ai d'ailleurs assisté à quasiment tous les conseils municipaux de la ville d'Uzès durant ces six dernières années, et le fonctionnement est le même: aucune place laissée à l'opposition, leur expression y est à peine tolérée, leurs propositions balayées d'un revers de main.

Me suis-je présentée comme apolitique ? Non, pour la simple et bonne raison que, bien que n'étant adhérente à aucun parti, je considère ce mot comme tout à fait déplacé lorsque mon action et mon investissent, en tant que candidate aux municipales d'Uzès et en tant que conseillère municipale et communautaire, sont éminemment et noblement politiques. J'ai simplement introduit mon discours par ces quelques mots: "
Ma candidature a avant tout pour but de rassembler des élus en dehors des jeux politiciens, pour vous proposer un projet de territoire, dynamique et porteur d’avenir". Il ne s'agissait pas ici d'être apolitique, mais de se démarquer des arrangements politiciens mis en place par la majorité sortante de cette élection, et de proposer, encore une fois, une candidature bâtie avant tout autour d'une équipe et d'un projet.

Qu'a fait M. Chapon lors de son discours de candidature ? Un simple rappel de l'historique de la C.C.U et de la C.C.P.U, un rapide remerciement aux élus sortant de cette dernière mandature suite à la fusion des territoires, et...c'est tout ! Aucun projet, aucune ligne directrice ou orientation pour le territoire.

Quant au résultat des votes, il a été en effet acquis à une large majorité à M. Chapon: 40 voix pour lui, 14 pour ma candidature et 2 votes blancs. Mais il est aussi nécessaire de raisonner en termes de communes, et si l'on retire les votes d'Uzès, cela signifie que 11 villages sur 31 n'ont pas choisi la candidature de Jean-Luc Chapon; si l'on y ajoute les 2 votes blancs, cela indique que plus du tiers des villages de l'intercommunalité ne sont pas acquis à la gouvernance de M. Chapon. Sachant que les projets à venir, votés en Conseil Communautaire, doivent être adopté à la majorité qualifiée (soit le 2/3 du conseil) et non à la majorité absolue, il reste un espoir que les projets non structurants et cohérents pour le territoire soient rejetés...

Concernant les vice-présidences: M. Chapon a proposé un nom pour chacune des 14 vice-présidences pour lesquelles nous allions ensuite voter: aucun candidat ne s'est présenté ou même levé à l'appel de son nom. Seul Christophe Bouyala, candidat "libre", non proposé par le nouveau président de la C.C.P.U, a pris la peine de se présenter, de donner ses motivations pour le territoire et d'expliciter ses compétences en termes de tourisme. Après quoi Jean-Luc Chapon lui a fait remarquer que nous ne votions pas pour une délégation, mais une personne. J'ai "osé" profiter de l'occasion pour rebondir sur cette réponse, en disant que par soucis de transparence pour les conseillers communautaires et pour la population, et bien que la loi n'y oblige pas, il aurait été pertinent de savoir pour chaque vice-président à quelle délégation il était destiné. La réponse, brève, étayée et tantinet énervée de M. Chapon: "et bien vous voyez ce n'est pas le cas !".
Daniel Boyer a également demandé pourquoi ce choix de 14 vice-présidences, pourquoi pas 12, 13 ou 15 ? Une réponse assez vague de la part de M. Chapon, une question de maillage du territoire...

L’article précédent sur notre blog parlait de démocratie et de respect de l'opposition selon M. Chapon... il semble que l'histoire se répète au sein de la Communauté de Communes... Ce qui n'enlève toujours rien à notre motivation et à notre volonté d'agir pour le territoire et avec le hommes et les femmes qui le composent !

Caroline Sépet.

CLIQUEZ ICI POUR CONSULTER LE TEXTE DE CANDIDATURE COMPLET

 

15:12 Publié dans Politique | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook | |

Écrire un commentaire