Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

08/07/2014

Peut mieux faire...

  Une piste cyclable sur le boulevard à Uzès, enfin ! Voilà de quoi nous contenter probablement... Et bien en fait, pas tout à fait... Effort louable, peut-être, mais premiers pas balbutiants, certainement...!

Pourtant, c'était bien une des solutions et promesses de votre programme de campagne nous direz-vous ? Effectivement, et nous remercions ici la municipalité de s'en être inspiré ! Mais nous regrettons que notre 12 pages n'ait pas été suffisant en taille pour pouvoir expliquer au maire en place les tenants et les aboutissants, le pourquoi et le comment de la mise en place de pistes cyclables sur la ville... 

Le pourquoi tout d'abord: fluidifier la circulation, permettre aux uzétiens de pouvoir se déplacer en vélo en toute sécurité sur la ville, avoir une notion environnementale des déplacements, faire du tourisme vert etc. Et bien non, rien de tout cela. La raison donnée par le maire à l'installation d'une piste cyclable sur le boulevard est la suivante: "Nous voulions dégager la vue sur la place Albert 1er pour qu'elle apparaisse quand arrive de la rue de la République"...! (Républicain n° 3484).

Mais peut-être pourrions-nous y trouver une autre raison: une punition pour les commerçants ? "Les commerçants qui se croient tranquilles en mettant un ticket de temps en temps, c'est fini !" dira le maire en plein conseil municipal, phrase également reprise dans le Républicain n° 3483. Bien que nous cautionnons tout à fait le stationnement limité à terme sur le boulevard à un quart d'heure, allant de  paire avec les nouvelles pistes cyclables, il nous semble que les raisons de l'instaurer devraient être tout autre... Les notions d'intérêt général, de bien vivre sa ville sont-elles étrangères à M. Chapon ?

Mais surtout, commerçants, ce craignez rien pour vos livraisons: une plateforme logistique à l'extérieur de la ville pourrait-être mise en place afin d'éviter la livraison des camions en centre ville. Et de cette plateforme logistique, ne partirons que des voitures afin de livrer les différents commerces de la ville ? Ou des vélos peut-être pour les cargaisons les plus lourdes ?

À moins que nous ne soyons mauvaise langue, et que ce ne soit simplement pour des raisons de sécurité à l'attention des usagers vélos de la ville que ces pistes cyclables ont été dessinées ? Il est permis d'en douter, à la vue des photos prises récemment sur le boulevard...mais allez, laissons du temps au temps et gageons que les choses rentrerons vite dans l'ordre...ou pas ! Car toujours dans le Républicain n° 3484, M. Chapon, toujours, laisse entendre que désormais avec un seul stationnement à gauche, les autos pourront doubler en mordant un peu sur la piste cyclable !     

Et nous passons bien sûr sur l'incongruité d'avoir commencé la piste cyclable sur la droite du boulevard, pour ensuite devoir mettre pied à terre, puis traverser deux passages cloutés avant de pouvoir se retrouver sur la suite de la piste cyclable, côté gauche donc, entre temps réduite dans sa largeur de près d'un quart. Ah oui, parce que là aussi c'est un peu dommage: il est quasiment impossible, à cause de la largeur des pistes, de pouvoir les prendre dans les deux sens de circulation, ce qui est normalement la nome idéale des pistes cyclables...

Nous passons également sur le fait d'avoir déplacé les seules 6 petites places du seul râtelier vélos de la ville de la place Albert 1er à la place Guynemer, avec interdiction dorénavant de se garer sur la première... Mais comment fait-on les jours de marché, lorsque les forains rendent l'utilisation de ce seul râtelier totalement impossible ? Où a-t-on vu qu'une ville de 8 500 habitants ne dispose que de 6 places à vélos ?! Est-ce cela la politique de déplacements doux de la ville d'Uzès ? 

La réalisation de pistes cyclables ne se fait pas à la va vite, au petit bonheur la chance, mais devrait au contraire s'intégrer dans un schéma complet de réflexion sur les cheminements doux. Aujourd'hui nous n'avons que des bouts de pistes cyclables, qui démarrent et n'arrivent nulle part, sans cohérence, qui ne font même pas le tour complet du boulevard. Ce qui n'est d'ailleurs à priori pas prévu puisque nous avons posé la question en conseil municipal, et que la maire nous a répondu, non sans humour: "C'est inutile, les cyclistes n'arrivent pas à monter la côte de l’Évêché !".

 

08:49 Publié dans Politique | Lien permanent | Commentaires (1) |  Facebook | |

Commentaires

Voir la piste cyclable côté gauche en descendant le BD. les forains l'occupent bien le samedi.Photos disponibles.

Écrit par : gaudilliere claude | 08/07/2014

Répondre à ce commentaire

Écrire un commentaire