Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

10/10/2016

L'article pour le journal municipal que la majorité a sciemment choisi de censurer

Parcourant rues et boulevards de ma cité d’Uzès, en cette fin août, je fis un rêve qui me projetais … quatre mois plus tard :

Partant de l’avenue de la Gare, de gentils ralentisseurs m’offraient une traversée de la voie en toute sérénité -ou presque- Je ne pus m’empêcher de penser à trois ou quatre concitoyens qui y perdirent la vie ou, pour le moins, se virent affectés de quelque handicap. Progressant aux abords d’une Esplanade agréablement fleurie, je croisai des connaissances … sur des passages pour piétons bien dessinés et bravement indiqués à nos amis automobilistes. Remontant vers la rue J. Jaurès, je regrettai tout d’un coup de ne pas avoir pris ma bicyclette : à la vue d’une piste prévue pour ce doux mode de déplacement, je trouvai notre cher « Moutas » aménagé en toute sécurité, où nul quidam ne dut brusquement changer, non pas de braquet, mais de côté de la chaussée ! Enfin parvenu dans notre digne Centre historique, j’y découvris, au milieu de ses belles façades, quelques commerces que l’on disait « utilitaires », de la droguerie aux étals de fruits et légumes. Des Uzétiens s’y pressaient, heureux de trouver cette proximité ; quelques touristes les croisaient ; sans doute étaient-ils là pour profiter d’un festival que l’on avait voulu, enfin, « hors saison ». Tous semblaient souriants. Bref, j’y rencontrai … la vie. Il me restait suffisamment de courage pour descendre vers la route de Nîmes, sachant y trouver cet espace vert, inaltérable, du « Refuge »; et pourquoi ne pas continuer sur cet axe majeur … débarrassé de ses panneaux publicitaires les plus envahissants et inutiles ?

Sans doute un souffle de Sud, brûlant, contribua à me sortir de mes songes surréalistes et me ramena en été ! Je me résolus alors à chercher la douce ombre portée d’une forêt de grands immeubles, gage d’un développement bien pensé par mes contemporains …

Écrire un commentaire